La vie est comme un fleuve dynamique dans lequel chacun rencontre des défis et des difficultés. Ce fleuve peut être obstrué : il y a des conflits dans la famille, à l’école, ou ailleurs.

Une crise éclate! Le fleuve ne coule plus! Une impasse!

L’objectif de la méthode de la Réorientation Positive est de stimuler à nouveau le courant positif. Comme coach nous encourageons les familles à résoudre d’elles-mêmes les difficultés et les obstacles auxquels elles sont confrontées.

Le processus met l’accent sur la communication et les liens intrafamiliaux, tout en privilégiant les opportunités et non les imperfections.

Dans cet article je vous raconte plus sur les volets principaux de cette méthode unique en Suisse.

  1. Travailler à partir d’un cadre existentiel

Les familles sont en crise/conflit ou en train de l’être. Il y a de quoi s’inquiéter. Une réponse au niveau matériel n’offre pas de solution durable. Par exemple: les loisirs comme solution aux difficultés de la vie en famille.

C’est par les faits et les sentiments que nous existons.

  1. En terme de contenu, nous quittons la position d’expert comme coach

Nous construisons une expertise, nous agissons de manière professionnelle en installant un cadre sûr dans lequel les gens peuvent parler. Nous facilitons le rétablissement des liens et créons un forum dynamique dans lequel les inquiétudes communes peuvent être partagées, les responsabilités peuvent être discutées et chacun peut contribuer à résoudre les difficultés. Nous ne les résolvons pas pour les familles.

  1. Une véritable communication du cœurle petit prince

Nous voulons être capables de dire les choses telles qu’elles sont , mais avec responsabilités, soins et engagements. Pas par notre pouvoir et notre propre raison.

Nous parlons le langage des possibilités et des opportunités. Pas d’incapacités, de risques et d’échecs.

  1. Une attitude unifiée dans une situation inquiétante 

Nous ne cherchons pas les limites de l’inquiétude, mais les possibilités et les opportunités. Ceci en mettant l’accent sur le dynamisme et les responsabilités des personnes, tant dans la famille que dans tous les réseaux impliqués (professionnels et non professionnels).

Les éléments à travailler au sein de l’inquiétude sont :

– La communication est possible
– Les gens sont prêts à s’engager à en place un cocon de sécurité
– Il y aura un véritable changement

  1. Les émotions comme moteurs puissants

Ce qui vous touche vous fait bouger.

Nous vérifions avec les gens comment les soucis les affectent, ce que cela fait avec eux.

  1. Regarder la même réalité avec une autre paire de lunettes

Si nous continuons à examiner la situation dans le même contexte, nous n’arriverons pas à une solution. Nous devons chercher un autre cadre (des lunettes) pour les (mêmes) problèmes. L’insertion d’émotions et de responsabilités rend une approche différente possible.

Le déroulement :

Nous commençons avec un entretien individuel avec chaque membre de la famille sur base de 5 questions:

  1. Quel est votre plus grand problème actuellement ?
  2. Qu’est ce que ça résonne en vous ?
  3. Qui, dans votre famille, est encore atteint par cette problématique ?
  4. Quel est votre part de responsabilité dans cette problématique ?
  5. Qu’est ce que vous pouvez faire pour améliorer la situation ?

happyfamiliesDès que chacun se dit et se sent disposé à exprimer ses soucis et ses sentiments, tout en proposant sa contribution potentielle au problème, on organise un cercle de famille avec tous les membres de la famille.

Chacun est également prêt à fournir des efforts personnels en vue d’un changement. Un plan d’action commun peut ainsi être défini.

Intéressé par cette méthode ? N’hésitez pas à nous contacter !